Fortes intempéries entre le 6 et 10 février 2016


 

Comme anticipé par nos services, le temps a été très agité durant le week-end du 6 et 7 février 2016, ainsi qu'au cours des journées de lundi, mardi et mercredi. Cette période a été marquée par plusieurs coups de vent et tempêtes, de fortes pluies ainsi que de puissants orages.

 

 

Pluie du week-end (6 et 7 février)

 

Tout d'abord, ce sont les pluies qui ont fait parler d'elles. En effet, un épisode pluvieux marqué a concerné un petit quart sud-est de la France. Ainsi, les précipitations se sont montrées intenses avec des cumuls de précipitations conséquents comme à Barnas (07) où l'on a relevé pas moins de 151.2 mm. Néanmoins, les dégâts et les crues sont restés plutôt localisés.

 

 

Cumuls de pluie observés au cours du week-end du 6 et 7 février 2016

Cumuls de pluie observés au cours du week-end du 6 et 7 février 2016

 

 

Dimanche 7 février 2016

 

Après les pluies, un premier coup de vent a eu lieu au Nord-Ouest juste avant la tempête du lundi 8 février. Au passage du front froid parfois bien pluvieux, les rafales ont été assez fortes surtout en Bretagne où l'on a relevé 137 km/h à Camaret-sur-mer (29) ou bien 120 km/h à Ouessant (29).

Dans le même temps un coup de vent de sud a eu lieu dans le couloir rhodanien avec des rafales supérieures à 90 km/h.

 

 

Rafales de vent observées au cours du week-end du 6 et 7 février 2016

Rafales de vent observées au cours du week-end du 6 et 7 février 2016

 

 

Lundi 8 février 2016

 

Le coup de vent de la veille a laissé place à une véritable tempête sur la moitié nord et en particulier près des côtes de la Manche. En effet, un vaste système dépressionnaire positionné sur les îles Britanniques a permis à une dépression positionnée sur l'Atlantique Nord de venir longer les côtes de la Manche. Au passage de celle-ci, de fortes averses et de puissants orages (locaux) se sont développés.

Ces averses ont permis le déclenchement de rafales convectives virulentes généralement comprises entre 120 et 130 km/h sur la côte, plus de 140 km/h sur certains caps. Dans les terres, les rafales mesurées se situaient entre 100 et 120 km/h, par exemple 115 km/h ont été relevés à Caen (14).

Les dégâts ont été localement importants avec de fréquentes coupures de courant, chutes d'arbres ou bien de panneaux. Une rafale convective sévère a provoqué de lourds dégâts sur un gymnase dans le département du Pas de Calais.

 

 

Voici une liste de rafales observées le 8 février 2016 :

 

- 147 km/h à L'île de Groix (56)

- 145 km/h au Cap de la Hève (76)

- 139 km/h à Boulogne-sur-Mer (62)

- 138 km/h à Brignogan (29)

- 138 km/h à Camaret-sur-Mer (29)

- 137 km/h à la Pointe de Penmarc'h (29)

- 136 km/h au Cap Gris Nez (62)

- 133 km/h à Ouessant (29)

- 133 km/h à la Pointe du Raz (29)

- 131 km/h à Cherbourg-Octeville (50)

- 127 km/h à la Pointe de Chemoulin (44)

- 126 km/h à la Pointe Saint-Mathieu (29)

- 126 km/h au Cap la Hague (50)

- 113 km/h à Toussus-le-Noble (78)

 

 

Mardi 9 février 2016

 

Le lendemain, un petit creusement secondaire a longé les côtes de la Manche, il a engendré un puissant coup de vent sur une bande s'étirant du Centre-Ouest au Nord-Est. En soit, ce n'est pas la dépression en elle-même qui a généré ces puissantes rafales de vent mais, comme la veille de fortes averses et des orages parfois très puissants.

Dès le matin, de virulents orages se sont déclenchés dans le centre du pays en produisant déjà de fortes rafales. Au fur et à mesure du temps ces orages se sont davantage développés tout en progressant vers les régions du Nord-Est en produisant de fortes rafales de vent.

Même si les valeurs de vent relevées sont moins importantes que la veille, elles n'en restent pas moins puissantes, d'autant plus que cela s'est principalement produit dans les terres. Par ailleurs, les cumuls de pluie relevés dans le Sud-Ouest ont été parfois assez notables, qui combinés avec les fortes marées, ont occasionné des débordements généralement locaux.

 

 

Voici une liste de rafales observées le 9 février 2016 :

 

149 km/h à l'île de Groix (56)

138 km/h à Penmarch (29)

126 km/h à Belle-Ile (56)

120 km/h à Saulieu (52)

117 km/h à Chambéry (73)

116 km/h à Chaumont (52)

112 km/h à Châteauroux (36)

111 km/h à Clamecy (58)

110 km/h à Trappes (78)

107 km/h à Poitiers (86) et Troyes (10)

105 km/h à Niort (79)

98 km/h à Orléans (45)

97 km/h à Blois (41)

94 km/h à Auxerre (89)

93 km/h à Laval (53)

 

 

Mercredi 10 février 2016

 

Enfin, mercredi 10 février,  c'est la Corse qui a subi les caprices de la météo. De violentes rafales ont été relevées entre le littoral et les sommets montagneux. Le Cap Corse et le Cap Sagro ont enregistré des rafales supérieures à 160 km/h avec respectivement 163 et 170 km/h. Ailleurs, les rafales ont été plus limitées et comprises entre 100 et 130 km/h.

 

 

Voici une liste de rafales observées le 10 février 2016 :

 

170 km/h au Cap Sagro (2B)

163 km/h au Cap Corse (2B)

134 km/h à l'Île-Rousse (2B)

133 km/h au Mont Cenis (2 042m) (73)

132 km/h au Cap Pertusato (2A), à Bastia (2B) et à Saint-Cézaire-sur-Siagne (06)

131 km/h à l'Aiguille du Midi (3 845m) (74)

125 km/h à Solenzara (2B)

124 km/h à Alistro (2B)

120 km/h à la Chiappa (2A)

116 km/h à Sampolo (2A)

111 km/h au Mas (06), et à Corte (2B)

105 km/h à Quenza (2A)

 

En ce qui concerne les submersions marines, celles-ci ont produit des dégâts assez réduits sur des portions limitées du littoral, aucun dégat remarquable n'est à déplorer.

Par ailleurs, des chutes de neige la plupart du temps sans conséquences ont eu lieu dans le Nord-Ouest, principalement entre Bretagne, Normandie, Ile-de-France et Nord-Pas-de-Calais. (En fin de journée de mardi et dans la nuit de mardi à mecredi).

 


 

 Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter notre rubrique événements climatiques :

Événements climatiques en France

Événements climatiques

Cette rubrique est dédiée aux événements climatiques observés en France depuis 1999 (tempête, neige, orage, vague de froid, canicule, etc...). Elle est complétée au fur et à mesure des mois en fonction des événements météorologiques extrêmes répertoriés sur notre territoire.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook
Dernière mise à jour le Dimanche 21 février 2016 à 15:08:44

 
Ecrire un commentaire
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.