« Partageons ensemble le temps de demain »

Bilan de l’épisode pluvio-orageux aux États-Unis


 

Comme nous l’avions annoncé, une dégradation pluvio-orageuse s’est étirée du Texas à l’Indiana de lundi à mercredi. En effet, un décrochage polaire issu du vortex polaire canadien s’est infiltré au nord-ouest des États-Unis formant une dépression. Celle-ci a piloté de l’air plus doux à l’avant. Résultat, un conflit de masse d’air a eu lieu dans la Tornade Alley (allée de tornade). Pluie verglaçante, inondations, orages, chaleur… Retour sur ce début de semaine surprenant pour certains États américains !

 

Un conflit de masse d’air ne veut pas forcément dire orages. En effet, dans un premier temps, au passage de la perturbation, l’air froid résistait à 550 hPa (5500 mètres environ). De ce fait, la neige tombait de très haute altitude mais en rencontrant de l’air plus doux (températures légèrement positives à 850 hPa (1460 mètres)), la pluie remplace la neige. Au sol, l’air froid (températures faiblement positives) a tendance à résister lors d’un front froid ce qui rend la pluie verglaçante.

Entre lundi et mardi soir, ces conditions météo ont touché un axe Kansas/Illinois, à l’arrière du front pré-orageux. Les routes ont été rarement praticables mais pas que, la pluie qui tombait sur les voitures, arbres, trottoirs était également verglaçante comme le montre cette image :

 

Pluie verglaçante
(Crédit photo : @kbunn2013 via Twitter)

 

Le conflit de masse d’air a atteint son paroxysme entre mardi et mercredi sur un axe Texas/Indiana. Sur cet axe, ce sont entre 20 000 et 40 000 impacts de foudre qui ont été recensés en 72h :

 

Impacts de foudre 20 février 2018

 

Impacts de foudre 21 février 2018

 

Par ailleurs, cette dégradation a également apporté des précipitations abondantes provoquant des inondations et une montée des eaux conséquente, en particulier au niveau de la rivière Ohio qui a atteint sa hauteur la plus importante depuis 2005 (pas de donnée), mais aussi pour la rivière Saline qui est montée jusqu’à 7.3 mètres (24 ft). Le record est de 30 ft soit 9.1 mètres.

 

Montée des eaux de la Rivière Saline
(Photo : La rivière Saline par @JmichaelsNews via Twitter)

 

Paroxysme de la rivière Ohio
(Photo : Rivière Ohio par @AMHQ via Twitter)

 

Inondations au Texas
(Crédit photo : @JmichaelsNews via Twitter)

 

Ce n’est pas exceptionnel de voir un conflit de masse d’air en cette fin de saison hivernale car une transition se met en place avec l’air froid en embuscade sur le Canada et le Québec et les pulsions douces qui remontent à des latitudes plus hautes. Sur la totalité de l’épisode, il est tombé plus 100 mm de précipitations, notamment entre le Texas et l’Indiana. Selon l’internaute, il est tombé en moins de 24h, 4.5 pouces soit 11 cm de précipitations (environ 110 mm). Preuve en image ci-dessous : 

 


(Crédit photo : @heathnickel via Twitter)

 

 

FORTES CHALEURS AU SUD-EST DES ÉTATS-UNIS

 

Les pluies et les orages n’ont pas été les seuls phénomènes marquants en début de semaine. En effet, comme cité au début de l'article, de l’air plus doux est remonté à l’avant du front pluvio-orageux. Résultat, les températures ont monté d’un cran. Selon The Weather Channel, le mercure relevé ces derniers jours est digne d’un mois de juin !

 

Selon nos informations, c’est d’abord le Texas qui enregistre une valeur à 29°C. Ensuite est venue le tour de l'Arkansas/Floride jusqu’à l’État de New York avec un mercure qui a oscillé entre 22 et 29°C. Le pic a été atteint ce mercredi en Floride avec 30°C. Un record est tombé pour Syracuse situé dans l’État de New York pour la journée de mardi avec 69°F (soit 20°C) battant le record journalier du 20 février (65°F). C’est la deuxième journée la plus chaude depuis le début des relevés pour un mois de février.

 

D’autres records sont également tombés pour l’Indianapolis (25°C), Charleston (27.2°C) et Louisville (27.8°C). C’est le deuxième coup de chaud précoce recensé aux États-Unis ce mois-ci.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Jeudi 22 février 2018 à 17:47:28

À lire aussi...

Sécheresse : la situation ne s'arrange pas en France

Le bel été qu'a connu la France cette année et la chaleur durable entre juin et septembre ont permis à la sécheresse de s'installer et même de s'aggraver...

Lire l'article

Intempéries majeures attendues en Espagne

De fortes intempéries sont attendues ces prochaines heures sur le centre-est de l'Espagne. On attend localement plus de 200 mm...

Lire l'article

Historique des mois d’octobre exceptionnels

Entre tempêtes, froid précoce et records de chaleur, retrouvez quelques-uns des mois d'octobre les plus mémorables en France métropolitaine...

Lire l'article

Taranis : le nouveau satellite français dédié à l'étude des orages

Le satellite français Taranis partira fin 2019 dans l'espace et aura pour mission l'étude des Événements Lumineux Transitoires...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France