« Partageons ensemble le temps de demain »

Bilan de la vague de froid de la fin février 2018


 

La fin de l’hiver météorologique a été marquée par une brève mais intense vague de froid en Europe qui s’est formée à l'aide d’un puissant anticyclone s’étalant de l’Islande à la Scandinavie. Dans ce contexte peu fréquent, les masses d’air froides en provenance de Sibérie ont été acheminées jusqu’en Europe de l’Ouest. Un véritable Moscou-Paris s’est donc installé pendant quelques jours seulement sur la France alors que l’Europe centrale grelotte depuis jeudi 22 février avec aucun dégel et de très fortes gelées (comme à Varsovie en Pologne où le mercure ne dépasse plus -5°C depuis le début de cette vague de froid).

En France, cette dernière offensive hivernale s’est caractérisée par de très fortes gelées généralisées dès le lundi 26 février. On relève en matinée jusqu’à -10.0°C à Ambérieu (01), -8.6°C à Belfort (90), -8.0 à Saint-Etienne (42) ou encore -6.7°C à Vichy (03). Le froid reste bien présent l’après-midi avec aucun dégel dans le Nord-Est et le Centre-Est. On relève une maximale de -4.2°C à Langres (52), -3.1°C à Nancy (54) et -2.2°C à Strasbourg (67). La journée du 27 considérée comme la plus froide de l’hiver à l'échelle nationale a été marquée par de très fortes gelées sur tout le territoire tant bien près de la Méditerranée qu’au centre de la France. Le tableau ci-dessous regroupe les températures minimales et maximales les plus extrêmes relevées sur l’hexagone. Tandis que l’hexagone continuait de grelotter, la Corse faisait face à d’importantes chutes de neige jusqu’en plaine comme à Ajaccio où on a relevé 15 cm de neige. De telles quantités ne s’étaient pas reproduites depuis une trentaine d’années !

 

Températures minimales mardi 27 février 2018 Températures maximales au nord-est mardi 27 février 2018

Températures minimales et maximales (dans le nord-est) le mardi 27 février 2018 

 

 

Plus au sud on relève aussi en matinée -10.0°C à Castres (81), -9.0°C à Auch (32), -7.8°C à Tarbes (65), -6.4°C à Orange (84) ou encore -5.3°C à Bordeaux (33). Les températures ressenties (windchill) ont été particulièrement basses à cause d’un vent de nord-est très présent sur la plupart des régions: de ce fait l’ambiance ressentie s’est avérée particulièrement glaciale !

 

C’est le mercredi 28 février que les conditions météorologiques sont devenues bien chaotiques notamment sur la moitié sud. En effet, une dépression assez creuse en provenance des Açores s’est dirigée vers le Portugal avant de remonter et de longer plus tard l’ouest de la France sur l’Atlantique. Dans ce contexte, un conflit s'est formé entre la masse d’air froide encore présente sur le pays et les remontées plus douces et surtout humides générées par la perturbation. Ainsi, des chutes de neige ont été observées sur une large moitié sud. C’est le pays basque qui s’est paré de blanc le premier comme à Biarritz où il est tombé en moyenne 5 cm et ce jusqu’en bord de mer. Pendant ce temps le reste du pays continuait de subir la rigueur des gelées matinales avec par exemple -14.3°C à Luxeuil (70) ou encore -13.4°C à Clermont-Ferrand (63).

 

Neige à Biarritz (64)

Neige à Biarritz (64) le mercredi 28 février au matin - twitter @Anso64

 

 

Cette neige a ensuite concerné une partie du sud-ouest, blanchissant momentanément les sols comme à Toulouse (31) ou Bordeaux (33). En arrivant sur le Languedoc, les précipitations ont perduré pratiquement 24h avec en prime une limite pluie-neige très basse. Ces chutes de neige ont donc concerné les régions méditerranéennes et plus particulièrement l’Hérault, le Gard et la Lozère. Ainsi on relève 15 à 20 cm de neige dans l’agglomération de Montpellier (34), 10 à 15 cm de neige à proximité de Nîmes (34) ainsi que 8 cm de neige à Sète (34). Sur les contreforts cévenols la couche de neige a facilement atteint les 30 cm comme à Alès (30).

En même temps, un fort épisode de vent d’autan s'est mis en place sur la montagne noire et le Lauragais (jusqu’à 120 km/h à Castres (81) et 137 km/h à Dourgne (81) sur les premières hauteurs) et un important coup de mer s’établit sur le golfe du Lion avec des submersions marines observées dans plusieurs communes de l’Aude, des Pyrénées-Orientales et de l’Hérault.

 

Coup de mer à Port-La-Nouvelle (11)

Coup de mer à Port-La-Nouvelle (11) où des vagues de 5 à 6 mètres y ont été relevées (8 à 9 mètres pour les plus gros creux - www.facebook.com/Id.duo.Photos)

 

 

Le jeudi 1er mars, un important redoux s'est mis en place dans la moitié sud avec jusqu’à 16°C dans le Sud-Ouest alors que le neige concerne la Bretagne et remonte en direction de la Normandie. Cet épisode neigeux se conclût au nord où un léger saupoudrage recouvre la plupart des régions avant que les pluies verglaçantes ne prennent le relais temporairement. Par ailleurs, le paysage devient vite verglacé et les chaussées très glissantes en Seine-Maritime et dans l’Eure où ces précipitations se sont faites exclusivement sous formes de pluies verglaçantes. Le redoux se généralise ensuite samedi à l'ensemble de la France (le froid persiste encore un peu vendredi dans le nord-est de la France).

 


 

 Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter notre rubrique événements climatiques :

Événements climatiques en France

Événements climatiques

Cette rubrique est dédiée aux événements climatiques observés en France depuis 2000 (tempête, neige, orage, vague de froid, canicule, etc...). Elle est complétée au fur et à mesure des mois en fonction des événements météorologiques extrêmes répertoriés sur notre territoire.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Mercredi 07 mars 2018 à 15:22:15

À lire aussi...

Mais où est donc passée la pluie dans l’extrême nord ?

Le beau temps perdure et le manque d'eau se fait de plus en plus ressentir dans l'extrême nord de la France depuis le début du mois de juin...

Lire l'article

Juillet 2018 : vers l'un des mois de juillet les plus chauds ?

La première quinzaine de juillet estivale est-elle en mesure de le hisser sur le podium des mois de juillet les plus chauds ? Éléments de réponse dans notre article...

Lire l'article

Qu’est-ce qu’un dust devil ?

Chaque année, des dust devil sont fréquemment observés en France, toute saison confondue. Voyons de quoi il s'agit...

Lire l'article

Météo-Contact recrute un présentateur météo

Dans le cadre de son développement grand public, Météo-Contact recherche un passionné de météo et de présentation vidéo. N'hésitez pas à candidater...

Lire l'article

Écrire un commentaire :

Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France